J’apprends à reconnaître les hyménoptères

Abeilles, guêpes, bourdons et compagnie

Il y aurait plus de 8000 espèces d’hyménoptères en France métropolitaine. C’est très certainement un des ordres d’invertébrés dont les fonctions écologiques sont les mieux reconnu.e.s et pourtant il est mis à mal depuis des décennies face aux pesticides. Abeilles, bourdons, fourmis, guêpes, frelons, tenthrèdes, aussi bien sociaux que solitaires, butineurs, carnivores, parasites, réserves de proies, la variété de leurs moeurs, de leurs aliments, de leurs habitats, la complexité de leurs sociétés ne peut laisser indifférent.e.

Les premières abeilles pourraient être apparues entre – 145 et – 65 millions d’années pendant le Crétacé, une période où se poursuit le développement des plantes à fleurs (angiospermes) débuté au Jurassique, l’ère précédente. Mais la superfamille des abeilles, les Apoïdes, remonterait 185 millions d’années en arrière. Les premiers insectes se nourrissant de pollen vont co-évoluer progressivement avec les plantes. Pour l’abeille cependant, ce sera un basculement d’une alimentation carnivore à celle du pollen qui l’amènera à s’intéresser aux fleurs. D’abord solitaires, certaines vont se regrouper en petites sociétés où chaque groupe d’individus exécute des tâches précises indispensables à la survie de la colonie. Les fourmis comptent ainsi parmi les hyménoptères dont les sociétés sont les plus évoluées.

Ces insectes bénéficient d’un intérêt très variable chez les humain.e.s: si l’abeille domestique se fait soutirer le précieux miel, les guêpes sont rejetées en bloc et souvent victimes d’ignorance. Mais on sait aujourd’hui néanmoins reconnaître l’importance fondamentale de ces insectes dans la pollinisation de bien des végétaux dont ceux qui sont cultivés par les humain.e.s, à tel point d’installer parfois des ruchers à proximité de champs ou de vergers pour palier au manque d’abeilles et de bourdons. Les services rendus par tous les pollinisateurs se chiffreraient entre 2 et 5 milliards d’euros par an en France(évaluation datant de 2016), et ce chiffre serait encore une estimation basse.

Pour aller plus loin (et sources):

Pages Wikipedia

Les carnets nature de Jessica

Le monde des insectes

Le jardin de Lucie

La rhysse persuasive, pages entomologiques d’André Lequet

http://ephytia.inra.fr/fr/C/7525/Info-Insectes-HYMENOPTERA

IL ÉTAIT UNE FOIS L’ANCÊTRE DES ABEILLES, APPARU SUR TERRE AU TEMPS DES DINOSAURES Pollinis.org

Le service rendu par les pollinisateurs évalué entre 2 et 5 milliards d’euros par an en France – Le Monde.fr

Bibliographie utile

Les bourdons, Vincent Albouy chez Belin

Abeilles, bourdons, guêpes et fourmis d’Europe, Heiko Bellmann chez Delachaux et Niestlé

Abeilles sauvages, Philippe Boyer chez Ulmer

Découvrir & protéger nos abeilles sauvages, Nicolas Vereecken chez Glénat

Hyménoptères d’Europe en 3 volumes chez NAP éditions

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :